[VIDEOS] INTERVIEW : FEM

Westcoast Heroes ! Voilà FEM, un des fameux représentants de la scène électronique locale ! 

Il est difficile de ne pas déjà avoir entendu ou vu son nom sur notre territoire. FEM sait tester différentes scènes, contribuer à moultes événements locaux et de plus grande envergure, que ce soit en tant qu’artiste ou dans d’autres rôles (bar, montage, etc). Un personnage que nous voulons qualifier de très humain, d’une belle ouverture d’esprit, et surtout très humble. Nous aimons depuis longtemps sa musique, variant entre techno, house, deep. Notre coeur balance entre ses tracks aux allures orientales séduisantes, et ses kicks énergiques qui réveillent bien souvent l’animal dansant qui est en nous…

C’est avec grande joie qu’on a pu l’interviewer à Nantes à la Cantine, pour refaire un point sur son profil, son histoire, et ses projets. Pour notre première interview en vidéo, nous avons donc filmé certains passages de notre entretien. Voici ce qu’il ressort de notre rencontre !

 

❇ F.E.M, Kesako ? Pourquoi as-tu choisi ce nom ?

Alors en gros, à l’origine je viens d’une formation en sciences, j’étais parti pour des études en biologie, physique chimie. FEM c’est la Force électromotrice d’une pile, la différence du potentiel entre deux groupes électroniques.
Ce choix s’explique par le fait qu’au tout début, je souhaitait me diriger professionnellement dans les sciences. Puis finalement je me suis rendue compte que je préférais la musique, c’est ainsi que FEM est venu et collait bien entre les deux domaines que j’appréciais.

 

❇ Et par rapport à aujourd’hui, tu continues à passer dans divers recoins de la Westcoast, tu as prévu de bouger ailleurs sinon ?

Le 15 juin une date à Bordeaux, première date en live à l’IBOAT. J’avais déjà testé vite fait au Pianobarge, mais c’était un live hybride. Je suis un peu stressé, mais ça va être une super expérience de tester un nouvel endroit, un autre public, une nouvelle prestation.

 

❇ Pour continuer sur tes travaux, tes talents. Parle-nous des tracks, mix dont tu es particulièrement fier !

Il y en a quelques-uns dont je suis vraiment content. Il y a notamment mon original mix de The Piano Roll. Je l’ai conçu au feeling, selon les techniques de la machine que j’ai testé sur le moment ! Je me suis laissé porté au gré du son rapidement, à la suite d’une inspiration furtive.

 

Et un dont je suis très très content, où j’ai bien tenté de maintenir de la mélancolie et des teintes de joie : mon remix de WhoMadeWho : Hide & Low. Je me suis inspiré de celui d’Âme pour Dan Croll, et j’ai essayé de garder cette même atmosphère de voyage et mystique.

 

Dans chaque remix, morceau que j’ai créé, j’ai tenté de partager toute mon humeur et mes émotions du mieux que je pouvais. Et forcément ce que je ressentais déjà en écoutant les originaux ! Dans la musique ce qui est extraordinaire c’est que rien n’est jamais vraiment linéaire !

Je recommande à tous, si vous avez l’occasion de vous lancer dans la musique, kiffez un max et allez-y ! 🙂

 

❇ Des prestations qui t’ont marqué…. des artistes qui t’ont retourné la tête, des moments inoubliables, cites nous-en !

La plus grosse claque que j’ai pu prendre c’était au DGTL à Amsterdam l’an dernier (2016) avec Tales Of Us ! Je ne suis pas forcément fan fan de leurs morceaux, mais leurs dj sets… C’est très répétitif mais puissant ! J’adore.

@ Zied Kaaniche – YT

En expériences personnelles sinon, j’ai toujours apprécié les spots d’Astropolis, la Spring…. Sinon récemment je me suis bien amusé à la Cathocalypse d’Angers, le festival Panoramas en 2014 qui était dingue…. Mais aussi des petites soirées où tu passes de purs moments en rencontrant les organisateurs, en étant en contact avec un public déchaîné.

Et enfin, le dernier petit mot de FEM ! Cet incroyable artiste qui sait dynamiser notre West Coast et nous apporter tout son soutien et partage d’expériences en continu. Ceci, pour faire vivre jusqu’au bout cette aventure de la musique électronique dans le Grand Ouest ! On vous parlera prochainement du Festival Alphapodis qui se déroule à la rentrée avec lui. Nous espérons que cette première interview en vidéo vous aura plu (malgré nos lacunes et petit niveau de compétences en montage vidéo) ! Encore MERCI à FEM !