LES PRÉMICES D’UN RENDEZ-VOUS ANNUEL AVEC L’ÉQUINOXE

L’Équinoxe, un nouveau concept lancé par Equinox Sound, en collaboration avec le Warehouse

Rappelons-le, Equinox Sound c’est une association d’étudiants passionnés qui souhaite promouvoir la musique électronique à Nantes. Avec leurs moyens, ils ont pris le pari d’organiser un événement de grande envergure en proposant deux scènes le vendredi ainsi qu’un showcase le samedi pour le lancement du label Equinox Sound Record !

Les festivités démarrent le vendredi 3 octobre. Deux salles, deux ambiances. L’enthousiasme est d’autant plus présent que la programmation est hallucinante : en l’espace d’à peine deux mois sont passés par là Âme, Manu le Malin, Sam Paganini, Miss Kittin et bien d’autres. Nous arrivons dans la première salle, immense, dans laquelle nous décidons de flâner. La soirée débute par le set de Zoltan, fondateur de la maison ARPEGE FRANCE. Alternant entre deep house mélodique et minimal dynamique, il nous plonge tout de suite dans l’ambiance. On est impressionné par la qualité du système son et des visuels bleutés, qui ont été récemment métamorphosés.

© Maëlys Allaf | Fresh Flavour

S’ensuit le live de FASME, artiste nantais prometteur. Il nous sert un live tout aussi percutant qu’hypnotique avec certaines sonorités acid. Il puise aussi son inspiration dans la new wave et la deep lounge, ce qui rend sa musique d’autant plus envoûtante. Nous reparlerons de cet artiste très prochainement sur Fresh Flavour.

 

© Maëlys Allaf | Fresh Flavour

 

 

 

 

 

 

 

On se dirige ensuite vers la seconde salle, plus petite et intimiste : on ne veut pas rater le set d’Alëx, co-fondateur du collectif et label Voiceless. Pendant 3h30, il s’approprie la salle. Sa musique, qui se sait moderne et minimale, nous balance quelques sons groovy et old-school. Les initiés s’enivrent et se déhanchent sans s’arrêter, ils ne veulent d’ailleurs plus sortir.

© Maëlys Allaf | Fresh Flavour

Nous retournons dans la grande salle pour le set immanquable d’Oxia. La tête d’affiche était attendue par de nombreuses personnes. Les titres plutôt dancefloor sont succédés par des sons plus calmes et mélodieux, au groove mélancolique. Il finit son set par son classique « Domino » qui a récemment fêté ses 10 ans. Ce signal de rassemblement nous laisse avec des étoiles dans les yeux.

© Maëlys Allaf | Fresh Flavour

Il est 3h30 et nous allons sonder l’ambiance dans la seconde salle pour le live DoubtingThomas. Il rythme la salle par sa musique distinctive et inclassable, plutôt ambient, aux sonorités micro et parfois jazzy. Ses tournées récentes l’amenant à Arma à Moscou, au Rex Club et à travers les États-Unis le font de plus en plus connaître du grand public.

© Maëlys Allaf | Fresh Flavour

Romulus prend les platines de la grande salle à 4h30. Son live nous a agréablement surpris. Ses rythmes sont puissants, sa musique harmonieuse et mélodique et ses longs accords nous envoûtent. Son nouveau track « The dreamwatcher » donne la cadence et soulève la foule. La variété de son univers nous réjouit.

Nous, nous repartons dans l’autre salle pour écouter TAOS en B2B avec OT1, ancien membre d’Equinox Sound qui vient de sortir son premier EP « Nights » sur Pont Neuf Records. Il lui a d’ailleurs valu l’honneur de jouer à CONCRETE. Sa house, souvent mêlée au jazz fusion nous repose.

© Maëlys Allaf | Fresh Flavour

De l’autre côté, Quentin Schneider reprend les manettes pour clôturer la soirée avec une musique dansante, groovy et sexy, qui sait s’adapter au public. Son set fait l’unanimité.

Le lendemain, ambiance plutôt chill pour le showcase d’Equinox Sound Record à la Terrasse de l’île, où les djs de l’asso ont distillé une house plutôt lounge. Idéal pour se remettre de la soirée de la veille. Nous finissons la soirée avec eux autour d’une pinte et nous discutons du beau chemin que prend l’asso.

Nous remercions la team d’Equinox Sound et le Warehouse pour ce bel event.

© Maëlys Allaf | Fresh Flavour