FEEL MY RAVE FESTIVAL 2017 @ PORNICHET

FEEL MY RAVE ! Folle ambiance à Pornichet ce week-end avec le Festival de Quentin Schneider et Kalion !

C’est en rencontrant Thibaud (aka Kalion) et Quentin Schneider (fondateurs du collectif) qu’on a tenté d’en savoir plus sur le Festival Feel My Rave qui approche à grand pas. Un tout nouveau Festival sur Pornichet mais pas des moindres, un line-up alléchant avec de très grands noms notamment Agoria, Rodriguez Jr et Charlotte de Witte pour ne citer qu’eux. Sans plus attendre on passe à l’interview.

• Comment vous est venu l’idée d’organiser le festival ?
L’année dernière, à la même période on avait organisé la nuit Nuit FMR à Pornichet, on voulait changer des soirées classiques en club, changer de lieu, avoir un espace plus grand. On a trouvé l’hippodrome de Pornichet qui nous a beaucoup plu sur internet. Mais c’était quand même inquiétant étant donné l’énorme capacité du lieu (3500 personnes). Grosse pression du coup, il y avait deux scènes, une extérieure et une intérieure, avec en tête d’affiche Agents of Time. Mais finalement tout s’est bien passé, l’événement a même été relayé par le Trax Magazine et on a fini SOLD OUT. Une grosse ambiance aussi, un public et des artistes en feu, le pari était réussi. Alors on s’est dit pourquoi pas en faire une deuxième, sauf que cette fois-ci il fallait faire une demande préalable à la mairie, car certains voisins s’étaient plaint du son l’année dernière. La mairie, était plus en accord d’organiser un événement où toute la ville de Pornichet pourrait profiter. C’est là que nous ait venu l’idée d’en faire un festival.

 

• Cette année aussi vous restez sur l’hippodrome ?
Pour la soirée du samedi où on attend le plus de personnes, oui, mais pour le vendredi et les événements en journée, on est sur d’autres lieux. Pour le vendredi où l’on attend 900 personnes on lancera les hostilités à la Villa La Grange. Le samedi en journée, on s’installera au Nina la plage et au Cap Restaurant.

 

• On a toujours eu de bons retours sur le visuel des soirées FMR, vous nous préparez quelque chose de spécial pour le festival ?
Oui en effet, on ne fait pas de la musique minimaliste donc on ne peut pas se permettre d’être minimaliste sur la scénographie. On a la chance d’avoir avec nous l’excellent Simon Boisson qui s’occupe des lights. Il se produit souvent sur Nantes (Paradise, Get Horses), et dernièrement sur la scène hardcore du Paco Tyson. Notre budget cette année pour le visuel est beaucoup plus élevé que l’année dernière, c’es dire à quel point on vous prépare quelque chose de lourd cette année.

 

• En ce qui concerne le système son qu’est que vous nous avez concocté ?
Cette année on a voulu voir les choses en grand, avec un budget 3 à 4 fois plus élevé que l’année dernière. Avec un système son Linear autant vous dire que ça va taper fort, très fort. Mais on ne vous en dit pas plus, vous verrez ça par vous même !

• Un plus gros budget pour le système son et les lumières, mais aussi pour le booking étant donné la richesse du line-up, non ?
Oui, sans aucun doute. On a voulu se faire plaisir et vous faire plaisir cette année avec des artistes comme Agoria, Rodriguez Jr, &ME … On aura aussi Marst du label Diynamic (celui de Solomun) que nous affectionnons tout particulièrement. D’ailleurs on avait invité Johannes Brecht du même label à la dernière FMR au Club 25. Sinon dans un registre plus techno on aura la chance de recevoir l’artiste phare de la scène électronique belge, Charlotte de Witte. La programmation est également constituée de nombreux artistes de la région. Un festival c’est bien quand on reçoit des pointures internationales, mais c’est encore mieux quand il permet par la même occasion de promouvoir les différents acteurs de la scène locale. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle on a organisé un tremplin FMR pour tous les artistes de la scène désireux de se produire au festival. Avec Dan Bono, OR’L, Alphyse, Dado, Quentin Schneider, Kalion, Pharoah, PhillipeB, l’Exquise, P-H.T, Princesse, Romain Rocha et Brixi Elysse on peut dire que la scène locale sera bien représentée.

 

• Pour les payements au bar, un nouveau système sera mis en place ?
Oui cette année on a opté pour un système de payement Cashless comme au Paco Tyson où ça a très bien fonctionné. On aura aussi un bar beaucoup plus fourni que l’année dernière ainsi que 2 Food Trucks. Dernière chose que je voulais souligner, cette année le festival entre dans une dimension plus RSE, avec des gobelets réutilisables mais aussi la présence de l’association AREMACS afin de limiter les impacts environnementaux du festival, avec une sensibilisation du public au traitement des déchets. Adopter un comportement écoresponsable c’est aussi une marque de respect des festivaliers pour l’organisation et la mairie.

 

Autant vous dire que ce festival s’annonce très lourd, Pornichet ne s’attend pas à ce qui arrive, on vous attend nombreux pour faire la fête comme vous savez si bien le faire, alors on vous donne RDV dès le 6 juillet !

Vidéos, photos : @ FEEL MY RAVE FACEBOOK & @ AREMACS officiel.