[REPORT] Vøiceless x Luminære invite Quest & Francesco Del Garda @ INSULA + CO² – NANTES

L’élégante collaboration à l’Insula : Vøiceless x Luminære ! Quand Nantes & Rennes ne font plus qu’un !

Dimanche dernier, Vøiceless (dont on parle ICIs’associait à Luminære pour organiser un petit marathon électronique pour 15 heures de teuf de 16h à 7h du matin, avec une première partie à l’Insula avec Quest et une seconde avec Francesco Del Garda au CO2. Une première partie à 6 euros à l’Insula et 10 euros pour le CO², des prix très abordables étant donnée la qualité de l’installation et de la line-up. En plus d’être très pro Vøiceless et Luminære ne sont pas gourmands et ça fait du bien au portefeuille.

| Part 1 : Insula 16h-23h avec Quest |

 

Thomy – VøicelessThomy – Vøiceless

Notre attente était grande, au vu de la belle collaboration et des valeurs sûres des deux collectifs locaux qui organisaient la soirée. A 17h tapante, fin prêt à l’Insula, on entendait déjà les basses résonner. On pouvait s’y attendre avec un système son Funktion-One installé par Guillaume Combeuil. On aperçoit donc Thomy de Vøiceless aux platines, qui monte doucement en bpm au fur et à mesure que la salle se remplit. Les clubbers bière à la main commencent petit à petit à se dandiner sur la belle terrasse de l’Insula le temps de se remettre de leur soirée de la veille. Il est maintenant 18h30, la salle est plutôt pleine, Thomy continue de faire chauffer le public en sortant ses meilleurs vinyles avec une minimale très très quali.
19h, le public est déjà chaud bouillant, les « alleeeeez là » se multiplient, et Thomy laisse sa place à son invité Quest très enthousiaste, pour le plus grand bonheur de nos oreilles. Et puisqu‘il ne fait pas les choses à moitié, c’est 4h de set de pur bonheur que nous a offert ce Dj Italien, avec un beau couché du soleil en bonus, nous étions aux anges. Sourire aux lèvres il nous a sorti ses plus beaux disques et ses meilleurs pas de danse. Très communicatif il faisait l’effort de souvent regarder son public, on sentait un véritable échange entre les deux parties.

| Part 2 : CO2 22h-7h avec Francesco Del Garda |

Il est 23h, c’est fini pour l’Insula, direction le CO2 pour les plus endurants. On débarque une demi-heure plus tard. Alëx (Vøiceless) est aux platines, il n’y a pas encore beaucoup de monde mais les gens sont énergiques avec une ambiance intimiste. On sentait bien que le public était connaisseur et passionné ! On se serait presque cru en Ukraine ! On observait une culture underground se profiler à l’événement, que ce soit dans les looks ou dans le move des danseurs. Cerise sur le gâteau, l’infatigable Quest avec son style indétrônable était avec nous sur la piste de danse.

Il est maintenant deux heures du matin, après avoir bien chauffé le public Alëx laisse les platines à l’invité phare de la soirée Francesco Del Garda, qui a joué pendant 3 heures. Il nous a livré un set à hauteur de sa réputation et le public le lui a bien rendu avec grand engouement. Entre L’Insula il y a deux ans (invité par Vøiceless et Input Selector) et dimanche dernier au CO2, c’est une belle image qu’il doit garder de la scène nantaise qui ne cesse de se développer. Sean Edwards et Daïf de Luminære se sont chargés du closing et ont continué de faire danser les inarrêtables clubbers en feu ce soir-là jusqu’à 7 heures. Pour la petite anecdote, Quest a encore joué 4 heures en after après la soirée avec des pépites sorties de nulle part. 8 heures de sets en tout et il n’a pas cessé de nous étonner jusqu’à la dernière minute. Quest a donc été pour nous le véritable coup de cœur de la soirée, et on ne remerciera jamais assez Vøiceless et Luminære de nous avoir fait une belle découverte d’artistes aussi pointus de la scène électronique internationale.

 

Vøiceless nous avait dit lorsqu’on les avait rencontrés pour la première fois qu’ils aimaient les ambiances intimistes et les soirées à rallonge et pour le coup ils ne nous ont pas menti. Le public nantais peut être fière d’avoir d’aussi bons ambassadeurs de minimal techno dans notre belle ville !